La finale de « Prodiges », saison 5

Publié le par Yves-André Samère

Avant-hier soir j’ai bien sûr regardé la dernière émission de Prodiges, sur France 2. Une bonne initiative : on avait renoncé à rattacher les morceaux à des films n’ayant guère de rapport avec l’art, ce qui valait mieux.

Le processus était assez illogique, puisque, sur les neuf candidats retenus la semaine précédente, le jury devait d’abord choisir un lauréat dans chacun des trois catégories, chant, danse ou musique instrumentale, puis, parmi les trois gagnants, élire le grand vainqueur de l’année. Or je regrettais déjà que, dans la catégorie de la musique instrumentale, on avait cru bon d’éliminer un excellent jeune pianiste, Lucas, avec La Campanella de Franz Liszt, qui est tout de même plus difficile à jouer que la Sonate au Clair de Lune de Beethoven ! Et je n’oublie pas Isaac, qui a brillamment joué la Czardas de Vittorio Monti.

Autre injustice : bluffés par le gagnant final, Andréas, chanteur de seize ans (et futur bon acteur), les trois jurés avaient éliminé le meilleur danseur de la soirée, le jeune Tim Alexandre, âgé aussi de seize ans, et qui manque donc au palmarès final.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 31/12/2018 23:13

Tim est un bon danseur, il a des bases solides, mais... déboulés, battements, tout cela est parfait. Donc un bon danseur, qui doit encore travailler les sauts. Il manque de puissance là-dessus : écart des jambes, hauteur, longueur. Un peu faible sur les tours, mais ça, ça se travaille aussi, je ne le pénaliserais pas trop là-dessus.
Ecouté Andreas. Impeccable. Un vrai bonheur.

DOMINIQUE 01/01/2019 16:25

Oui, il a un excellent potentiel.

Yves-André Samère 01/01/2019 08:25

Tim a seize ans. Il a le temps.

jean-louis 31/12/2018 21:01

Pour la musique, peut-être se consoler avec cela :
https://tvkultura.ru/video/show/brand_id/61476/

Yves-André Samère 01/01/2019 08:28

Se consoler de quoi ? Les jeunes Français ont été aussi bons que les Russes.