« Prodiges » : quelques mauvais choix

Publié le par Yves-André Samère

Prodiges, l’émission de France 2 vue hier soir, péchait par quelques mauvais choix. D’abord, la présentatrice, Daphné Bürki, venue de Canal Plus et assez lourdingue, faisait regretter l’absence de Marianne James (dont on doit rappeler qu’elle a été une excellente humoriste, naguère, dans une émission de Claude Villers, Tous aux abris). Ensuite, la tentative de rattacher les numéros présentés à des musiques de cinéma, or on avait choisi des films médiocres comme Love story, Amadeus, Gladiator ou La La land. Parfois, même, on avait purement et simplement « oublié » ce thème, puisqu’on voyait mal quel rapport existait entre le cinéma et La Campanella de Liszt ou le Troisième mouvement de la Sonate au Clair de Lune de Beethoven – mais je dois avoir des trous dans ma culture cinématographique, faute de voir suffisamment de films (pas plus de cinq films en salles par semaine et autant à la télévision). Enfin, il avait dû y avoir une panne de recrutements, puisque seuls quatre danseurs avaient été recrutés, quand il fallait n’en garder que trois, ce qui revenait à éliminer une seule candidate, laquelle n’avait pourtant pas démérité. Choix injuste !

Naturellement, tous les candidats étaient bons, voire d’un niveau professionnel. Malgré cela, j’ai désapprouvé que, sur les deux garçons pianistes, on ne retienne pas Lucas, âgé de quinze ans, réservé, hautement virtuose, qui jouait superbement La Campanella, pour ne garder qu’Isaac Scordino, âgé de douze ans, magistral dans la Sonate au Clair de Lune (le crétin qui a mis sa vidéo sur YouTube a écrit qu’il « pianotait »... Sic. De Maria Callas, il aurait doute écrit qu’elle chantonnait). Et puis, chez les danseurs, le jeune Tim a ébloui tout le monde, et il a devant lui un bel avenir. Juste un détail technique : les deux pianistes ont bien sûr commis quelques fausses notes, comme cela se produit chez tous les virtuoses même au sommet de leur vedettariat, mais les trois membres du jury ont eu le bon goût de les passer sous silence, et le public n’a rien remarqué.

La finale aura lieu samedi prochain. Aucune surprise en vue, les neuf candidats qui restent, y compris ceux qui n’ont que dix ans, les aînés ayant seize ans, sont tous des artistes. Je rappelle qu’on peut revoir la totalité de l’émission grâce à Captvty, qui permet de la télécharger.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :