Le calvaire des usagers du métro

Publié le par Yves-André Samère

Dans La bande originale aujourd’hui, un humoriste que je ne connais pas, Gérémy Crédeville, qui semble vouloir se distinguer de la foule compacte de ses collègues en étant un de ces humoristes qui ne cherchent pas à faire rire à tout prix, a utilisé comme cible le métro parisien, qui paraît avoir pour principal objectif d’obliger les usagers à marcher le plus possible, et de multiplier les escaliers interminables. Il fait la comparaison avec le métro de Lille, entièrement automatique et bien mieux agencé.

Exact ! Je vous signale, si la chose persiste, qu’à la station Montparnasse-Bienvenüe, les concepteurs un peu sadiques ont truffé leurs couloirs d’escaliers aboutissant à des portes que maudissent les porteurs de valises (mais ils sont si rares, n’est-ce pas ? dans une station desservant une gare !), lesquels n’ont pas la force de les pousser si nulle âme charitable ne vient à leur secours. Mais l’immense et double station Châtelet-Les Halles fait aussi bien, voire mieux certains jours.

Attention, il n’y a pas seulement le métro : le Forum des Halles devrait être rebaptisé « Musée des escalators en panne ». Pas un jour sans que les gens qui sont obligés d’y passer (il comprend la plus grande gare d’Europe) se cassent le nez sur un escalator ne fonctionnant pas. Mais, consolation, il sera réparé en seulement quelques semaines – un peu comme les toilettes toujours bouchées –, et, en attendant, on les invite à patienter grâce à un écriteau portant la mention « En maintenance ». Eh oui, de nos jours, on ne tombe plus en panne, on entre en maintenance ! Preuve que tout va au mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :