Macron, le lâche qui nous gouverne

Publié le par Yves-André Samère

Je pense profondément que Macron est un lâche. Un dégonflé. Une lavette. Il ne cesse de reculer devant toutes les réalités qu’il ne maîtrise pas. Il espère que ne pas parler des problèmes va suffire à les faire disparaître.

Une simple question : l’avez-vous entendu, dans son allocution aux Français, prononcer les mots de Benalla ou de Gilets Jaunes, afin de s’expliquer sur ce que la quasi-totalité de la population française lui reproche ? Non. Du premier, il a seulement dit que ce n’était pas son amant ! Outre le mauvais goût que cela implique, c’était une façon grossière de se dérober, car personne ne lui faisait le reproche – le croyait-il ? – de tromper sa femme avec un voyou, auquel il a tout permis, et surtout dans le style Scarface. Des seconds, par un tour de passe-passe langagier, il a fait une « foule haineuse », ce que ces manifestants n’ont jamais été.

Même De Gaulle n’a pas insulté les étudiants de Mai-68. Il a seulement dit que « les enfants du Bon Dieu se prenaient pour des canards sauvages », allusion rigolote et non dénuée d’esprit, mais pas blessante, à un film de Michel Audiard dont la sortie était annoncée pour le 6 septembre suivant – preuve qu’au moins il se tenait au courant de l’actualité.

On imagine mal ce paltoquet de Macron, s’adressant à l’ensemble de la Nation, faire rire avec une vanne de ce calibre !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :