Aurélien et Александр

Publié le par Yves-André Samère

Je ne suis pas du genre à mépriser les mineurs (les moins de dix-huit ans, pas ceux qui descendent dans une mine afin d’arracher à la Terre le précieux charbon que les Chinois et les Allemands apprécient tant), sous le faible prétexte que la majorité d’entre eux écoute(nt) du rap ou estime(nt) qu’un hamburger pris dans un McDo est « génial ». Tous les mineurs ne sont pas de cette trempe, heureusement, et voici deux exemples.

Le premier se prénomme Aurélien. Ses deux parents sont célèbres, mais lui n’a pas choisi leur voie, et, très jeune, il s’est pris de passion pour les dinosaures, créant des vidéos qu’il a envoyées sur YouTube. La première, Le royaume des dinosaures, date du 15 mai 2013, il n’avait donc pas encore... douze ans ! Depuis, il a étendu son champ d’activité, combat énergiquement les créationnistes et les complotistes, avec des arguments prouvant que, non seulement il sait chercher, mais qu’il sait aussi décortiquer (sur YouTube, on dit « débunker ») les théories absurdes. Et, il y a deux ans, n’ayant pas encore seize ans, il a fait en public, au Festival Vidéo-Science, à Paris, une conférence sur Les dinosaures à plumes – puisque ces animaux étaient les ancêtres des oiseaux, comme chacun sait. On a pu le voir deux fois cette année dans l’émission « Quotidien », invité par Yann Barthès.

Le second est célèbre dans toute l’Europe. C’est le plus jeune des trois, il n’a pas encore dix-sept ans et demi, puisque né en octobre 2001, c’est un pianiste virtuose. Il est russe et se prénomme Alexandre. En fait, partout, il est désigné comme s’appelant « Alexander », en vertu de l’anglomanie généralisée, alors que son prénom, en russe, se prononce « Alix-ann’-dr ». Or, voyez le titre de cet article : si on sait déchiffrer le russe, comme c’est mon cas, il est évident que la transcription usuelle est erronée. Avant-hier, il donnait un concert à Paris, à la Fondation Louis-Vuitton, et vous pouvez suivre ce concert qui a duré deux heures, prouvant que c’est bien un génie du piano. Quoi ! Vous avez bien deux heures à perdre.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

J
Mais ce n'est pas un as pour jouer Chopin.Je ne sais pas, peut-être la morphologie de la main, des doigts, le tempérament ou le caractère, la communion d'esprit avec le compositeur. ..
Entre Rachmaninov, Saint-saens, Prokofiev et Chopin il y a Mozart . Je ne sais pas s'il joue bien Mozart. En tout cas, je n'ai pas grand-chose à lui reprocher quand il a joué le concerto pour 3 pianos (7) avec Matsuev et Kutuzova. Un concerto que j'aime beaucoup, et le 2nd mouvement me met dans tous mes états. Toute la tendresse et la gentilleese de Wolfie se révèlent déjà là.
Répondre
Y
« Ce n’est pas un as pour jouer Chopin ». Je ne vois pas sur quoi repose cette opinion. Qui décide de la manière dont on DOIT jouer Chopin ? Le pape ? La reine d’Angleterre ? Mais peut-être ce Russe veut-il punir Chopin d’avoir fui la Pologne à dix-neuf ans pour aller se réfugier en France...