Vive la peine de mort !

Publié le par Yves-André Samère

Que la religion rende cinglé tout individu qui croit ce qu’elle raconte, il semble difficile de le nier. Ainsi, je vous propose de lire cet article, publié aux États-Unis dans « Casper Star ». La folle – évidemment Républicaine – qui étale dans cet article ses élucubrations (prises au sérieux au pays de la Liberté par des masses de zozos capables de tout gober) plaide en faveur de la peine de mort, ce qui est assez courant là-bas, mais en usant d’un argument auquel même la famille Le Pen n’a jamais songé.

En gros, si la peine de mort n’avait pas existé en Palestine au temps de Jésus, celui-ci n’aurait jamais été exécuté, et DONC, il n’aurait pas eu la possibilité de sauver l’humanité entière ! Citons : “The greatest man who ever lived died via the death penalty for you and me. I’m grateful to him for our future hope because of this. Governments were instituted to execute justice. If it wasn’t for Jesus dying via the death penalty, we would all have no hope.”  Je traduis à la fin de ce billet, c’est trop beau pour que tout le monde n’en profite pas. N’est-ce pas que c’est solide et bien argumenté ?

Par conséquent, nous les Français, nous avons eu raison de guillotiner Louis XVI, puisque, sans cet acte de pure humanité, nous n’aurions pas eu la République (et pas Macron, perspective effrayante, convenez-en).

(Mais quelle idée de mettre à mort les deux ou trois régicides qui ont failli avancer la date de naissance de la République française ! Leur décès prématuré fut une bévue fatale)

 

NB : Le plus grand homme qui ait jamais vécu est mort pour vous et moi grâce à la peine de mort. À cause de cela, et pour notre espoir futur, je lui suis reconnaissante. Les gouvernements ont été institués pour faire justice. Si Jésus n’était pas mort à cause de la peine de mort, nous n’aurions eu aucun espoir.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

L
Ânerie du jour:
A chaque fois que j'entends parler de Dieu, Allah, Vishnou ou de leurs leurs "ancêtres" Ra ou Zeus et compagnies, ou de vie terrestre après la mort, je me demande ce que les martiens (essentiellement des cailloux et de la poussière rouge) qui eux sont bien réels peuvent en penser, eux qui ne sont que de la matière inerte.
Répondre
Y
Oui, lui, il demandait à la poussière. Mais pas à son chien, qui était stupide.
L
Peut-être John Fante...
Y
Il va être difficile d’interroger des cailloux et de la poussière !
J
Mais oui, cet auteur connaît l'évangile. Car Jésus -que son nom soit béni pour les siècles, amen - ne cesse de dire qu'il est venu pour accomplir ce qui est dans les saintes écritures. (si vous voulez, je vous indiquerai les passages)
Et donc, un chrétien qui se respecte - beaucoup d'Occidentaux donc -croit ces paroles, croit que ce sacrifice prévu de longue date sauvera l'humanité. Que sans lui nous sommes perdus. pitié Seigneur, car nous avons péché.
Comme vous n'êtes pas plus chrétien que moi, j'ai l'impression, cela nous évite de nous demander quelles autres morts pourraient arranger le sort du monde, ou d'une partie du monde..
Remarquez cependant que le métier de Jésus ne s'est jamais aussi bien porté. combien de sauveurs de l'humanité ne comptons-nous pas aujourdhui ? En foules ils se pressent.
Répondre
Y
Vous voulez rire ? J’ai lu intégralement la Bible, et l’ai souvent commentée, pour en rire. Ce qui m’a pris trois ans. C’est bien plus ridicule qu’un discours de Macron, quoique un peu longuet par moments.

Quant à ceux dont la mort arrange le sort du monde, je crois qu’avec Staline, Lénine, Mao, Hitler et leurs copains du Dictator Club, nous avons été bien pourvus.
D
Je crois que les états-uniens sont capables de tout, c'est à ça qu'on les reconnaît.
Répondre
Y
Surtout capables du pire !