Mots du jour : « arguer » contre « argüer »

Publié le par Yves-André Samère

En dépit de ce que pense ce pauvre Alain Rey, qui croit qu’on « enrichit » la langue en y accueillant le vocabulaire primaire des rappeurs du 9-3 – comme ils disent –, je ne crois pas, moi, que dire « chelou » à la place de « louche », ou « Renoi » à la place de « Noir », fasse vraiment progresser la langue française. Et je me range plutôt dans le camp de Bernard Pivot, qui proteste quand tout, chez nous, tend à éliminer le vocabulaire usuel et compris de tous, au profit des erreurs farcissant le dictionnaire Robert, lequel n’aura enrichi qu’Alain Rey lui-même, via les énormités qu’il a admises dans son dictionnaire afin de plaire aux sots et aux incultes.

En foi de quoi, je décide, à partir d’aujourd’hui et pour une période indéterminée, de remettre à l’honneur une myriade de mots qui sont tombés dans l’oubli, injustement, et je crée un nouveau mot-clé, qui sera plutôt une expression-clé, Le mot du jour. Et, pour commencer, afin de ne pas trop bousculer vos habitudes, je commence par un verbe dont j’ai déjà fait mention une demi-douzaine de fois : le verbe arguer.

En réalité, il existe en français deux verbes arguer, dont chacun a sa propre prononciation. L’un fait entendre la lettre U de sa deuxième syllabe, et l’autre, pour lequel la même lettre U est muette et ne sert qu’à durcir la lettre G qui la précède. Ça va, vous suivez ? Donc, le second rime avec pagaie ou alpaguer, tandis que le premier rime avec éternuer. On facilite l’identification du premier en plaçant un tréma sur le U, signalant qu’il n’est pas muet, ce qui donne « argüer ».

Alors que le verbe argüer signifie simplement « présenter un argument » – ce qui justifie sa prononciation –, le verbe arguer (sans tréma) signifie « passer un fil d’or ou d’argent par les trous de l’argue », qui est un outil utilisé par les bijoutiers. Le but recherché étant évidemment de réduire le diamètre dudit fil.

Avouez que l’argue n’est pas un ustensile qu’on a souvent sur soi, et que son nom reste inconnu de la plupart des Français ! Ce sera donc mon premier mot du jour.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Excellente idée !
Répondre
Y
Je vais continuer, et chaque jour.