Ctrl - Alt - Suppr

Publié le par Yves-André Samère

Les Algériens qui manitestaient hier sur la Place de la République ont exhibé deux ou trois pancartes marrantes, telle que « Error 404 - Président absent ». Mais la moins spirituelle était celle-ci : « Ctrl Alt Suppr », dont son auteur, une femme, a dit que cette combinaison de touches permettait de supprimer le programme bloqué (ici, Boutefliqa, le président fantôme).

Ben non ! Cette combinaison de trois touches ne permet pas cela. Elle se contente d’ouvrir une simple page affichant un menu ainsi conçu : « Verrouiller - Changer d’utilisateur - Se déconnecter - Modifier un mot de passe - Gestionnaire des tâches - Annuler ». Seule la troisième, Se déconnecter, permettrait d’arrêter la session en cours. Le gestionnaire des tâches permet d’arrêter un programme en cours et qui vient de se planter, donc d’empêcher les autres tâches de fonctionner, mais il ne supprime rien. En somme, il dépanne, mais n’efface rien.

Le journaliste qui a fait filmer cette courte séquence n’a pas réagi. On peut penser que lui non plus ne connaît rien aux ordinateurs.

À propos, si vous avez eu du mal à prononcer le nom de Boutefliqa selon les indications que j’ai données hier, regardez plutôt ces extraits de la chaîne de télé Canal Algérie. Là, vous entendrez ce nom comme on le prononce en Algérie, et pas à Paris. J’en profite pour vous inviter à prendre note que le prénom du président fantôme, Abdelaziz, ne se prononce pas non plus « abe-déla-ziz », mais « Rab-d’la-ziz ». Ça peut toujours servir.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :