Les commandeurs des croyants

Publié le par Yves-André Samère

Ce soir, j’ai eu la grossièreté de m’esclaffer en voyant à la télévision le pape se comporter comme le roi du Maroc. Comme il recevait un tas de visiteurs, et que chacun, homme ou femme, s’inclinait devant lui pour saisir sa main droite et la baiser, comment réagissait-il ? Exactement comme le commandeur des croyants (qu’il est, pense-t-il) : à peine son vis-à-vis avait-il saisi sa main qu’il la retirait vivement, en un quart de seconde, tout comme si on l’avait ébouillantée.

Et ça, c’est exactement ce que fait le roi du Maroc, aussi bien Mohammed VI que son défunt père Hassan II.

Comme quoi, il y a une continuité. C’est peut-être ce qui relie l’islam et le catholicisme. Les catholiques doivent se sentir flattés.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :