Tartufferies en série

Publié le par Yves-André Samère

François Ier, qui fait pape dans un quartier mal famé de Rome (quoique assez central), est un type avec qui on ne sait plus sur quel pied danser. Il y a quelques jours, il a refusé la démission que lui présentait ce tartuffe de Barbarin, en oubliant de préciser que ledit Barbarin était un pote et qu’il l’avait soutenu lors du conclave dans la Chapelle Sixtine, afin de le faire élire. Tout ça était donc parfaitement désintéressé.

Mais il faut croire que l’amitié est à géométrie variable, dans cette profession. Et Francisco The First vient d’accepter la démission d’un autre ensoutané de rouge, le cardinal chilien Riccardo Ezzati, qui lui avait présenté la même démission pour des faits absolument semblables.

Selon que vous serez, etc., La Fontaine se serait régalé et en aurait fait une fable, à étudier dans tous les séminaires.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :