Anémone

Publié le par Yves-André Samère

L’hécatombe continue, chez les acteurs. Cette fois – aujourd’hui –, c’est Anémone qui décroche. Elle avait 68 ans. Ses anciens copains l’avaient un peu oubliée, et on ne l’avait pas engagée dans les derniers films qu’ils ont tournés. Disons-le sans prendre de gants, ils l’avaient tous abandonnée, ces hypocrites, ces pourris. Alors qu’elle avait au moins autant de talent qu’eux.

Elle manquera vraiment, surtout en raison de son caractère, qui n’était pas facile. Mais elle valait mieux que ces hurluberlus qui tentent de nous faire croire que le cinéma est une grande famille. Une famille, peut-être, mais celle des Atrides, oui !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Bernard Cacciarella 02/05/2019 15:11

Si , en matière de refus d'impôts , Aznavour et Hallyday se valent , mais pour moi , le petit est plus grand Le tout est de savoir s'il faut considérer la personne comme un tout , où non ? Un comédien , un chanteur, un musicien , seul leur talent m'intéresse ; je ne dirais pas çà d'un écrivain , Céline par exemple .

Bernard Cacciarella 02/05/2019 11:43

Décidément , çà fait 2 grandes gueules ; Marielle et elle si on rajoute Dick Rivers qui avait la particularité d'être méprisé par ses collègues , comme Johnny dont Anémone disait que comme qualités principales était d'être un pantin juste bon à se marier , fuir le fisc et voter à droite ! Amen .

Yves-André Samère 02/05/2019 12:12

Oui, mon article était trop court, parce que le temps me pressait. Mais je savais tout ça, et qu’elle n’avait pas ménagé Johnny Hallyday, que je méprisais aussi. Dommage, elle a oublié Charles Aznavour !