Les riches sont des gens simples

Publié le par Yves-André Samère

Cette manie des gens haut placés – les « en haut d’en haut », comme on dit en Afrique francophone – fait plus que friser l’indécence. Ainsi, Carlos Ghosn, actuellement hébergé par les Japonais, dont l’hospitalité est proverbiale, avait fêté son mariage au château de Versailles, que Lakshmi Mittal avait aussi utilisé pour y marier sa fille (pour bien faire, il avait AUSSI loué le château de Vaux-le-Vicomte, parce que Versailles, c’était vraiment trop modeste), alors que le malheureux ne possédait guère que la maison la plus chère de Londres. Mais elle était sans doute trop petite.

Or ces deux hommes, que rien n’arrête quand il s’agit d’étaler leur argent aux yeux des gens fauchés, ne sont pas les seuls. On a vu aussi Macron louer le château de Chambord, une humble masure, pour y fêter son dernier anniversaire. Comme quoi c’est bien un homme d’une extrême simplicité, que je vous engage à réélire en 2022, parce qu’il le vaut bien !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Ghosn a (avait ?) visiblement un petit problème pour sortir son propre portefeuille. Je pense qu'une expertise psychiatrique le classerait dans la catégorie "radin compulsif".
D'un autre côté, on peut penser à ce qui était de mise avant la Révolution Française (sans doute après aussi) : Sully s'est considérablement enrichi, Colbert également, en étant au sommet du Royaume de France, ainsi que bien d'autres dignitaires, sous tous les souverains successifs... L'Histoire repasserait-elle les plats ?
Répondre
Y
Elle repasse bien les plats, mais le populo le supporte de moins en moins. Sous Louis XVI, on ne détestait pas le roi (ça a été rappelé ce matin sur France Inter, à propos d’une pièce qui va se jouer dans quelques jours à la Porte-Saint-Martin), beaucoup moins qu’aujourd’hui on déteste Macron.