La Rochefoucauld et l’amour

Publié le par Yves-André Samère

Avant-hier, 1er mai, l’émission « Quotidien » recevait le docteur Philippe Brenot, psychiatre, anthropologue et sexologue, qui écrit aussi des livres sur sa (ses) spécialité(s). Le type est assez rigolo, et a donc réussi à faire marrer le public de cette émission, et son présentateur Yann Barthès. Il a notamment déclaré que « C’est normal » que les histoires d’amour « ne marchent pas », et, pour appuyer sa déclaration, il a ajouté celle-ci, que tout le monde a trouvée admirable, et qu’il a faussement attribuée à un psychanalyste anglais : « La plupart des gens ne vivraient pas ensemble s’ils n’en avaient jamais entendu parler ». Pardon pour cette phrase alambiquée, qui utilise incorrectement le pronom en, je n’y suis pour rien.

Mille regrets, mais je connaissais depuis des années cette sentence, et plus correctement exprimée sous cette forme, « Il y a des gens qui n’auraient jamais été amoureux s’ils n’avaient jamais entendu parler de l’amour ». Or elle n’est pas d’un psychanalyste anglais, mais de François de la Rochefoucauld. Qui n’était ni anglais ni psychanalyste !

Naturellement, sur le plateau de l’émission, personne n’a corrigé. Tous ignoraient qui était La Rochefoucauld. À moins qu’ils aient pensé qu’il se prénommait Maxime !

(Ben oui, Maxime de la Rochefoucauld)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :