Chopin ressuscité chez Barthès

Publié le par Yves-André Samère

Quel plaisir que d’entendre deux « célébrités » se ridiculiser en direct dans une émission de télé, surtout sachant que cette émission est produite et présentée par l’une des deux célébrités en question !

Mais je sens que vous ne comprenez pas de quoi je parle. Alors, délabyrinthons, histoire que vous puissiez partager mon accès de fou-rire.

Vendredi 7 juin, Yann Barthès avait invité, dans son émission « Quotidien », la journaliste Raphaëlle Bacqué, qui travaille au « Monde », et une petite chanteuse prénommée Whitney, laquelle a gagné le concours de l’émission de télé The Voice – évènement considérable, donc. Et comme l’une des rubriques de cette émission consiste à illustrer les goûts musicaux (?) de ses invités, on leur avait demandé au préalable de donner une liste de leurs chansons préférées. Bon, c’est idiot, mais ça ne mange pas de pain, donc-bis, passons.

Il s’est avérée que la pauvre Whitney, interrogée sur ce qu’elle considère comme « la plus belle chanson de tous les temps », a choisi ce qu’elle a désignée comme étant Spring Waltz, qu’elle a attribuée à... Chopin ! Pauvre fille. D’une part, Chopin n’a jamais composé de chansons, et, d’autre part, le morceau qu’on a entendu, joué au piano, ne ressemblait pas du tout à ce que le style de Chopin a produit toute sa vie. Et comme Barthès a vigoureusement loué ce choix, nous avons eu le spectacle de deux gourdes côte à côte sur le plateau de « Quotidien », à la fois Barthès et Whitney.

Il ne m’a pas fallu plus d’une minute pour identifier l’objet de leur dévotion : c’était, jouée par Richard Klederman, illustre pianiste pour noces et banquets, une composition de 1979 due à un certain Paul de Senneville, et intitulée Mariage d’amour. Ce morceau très médiocre a été mis sur YouTube, vu par 90 millions de gogos, et attribué faussement à Frédéric Chopin, qui avait un peu plus de talent que Senneville. Et je sais de quoi je parle.

Si vous aimez les précisions, sachez que cette chose, que je qualifierais de sennevillerie,  a été écrite en sol mineur, sur un tempo de 72 temps par minute et une mesure à quatre temps (tout à fait caractéristique de la valse par conséquent), puis en cinq temps, puis enfin en trois temps, avant de revenir en quatre temps. Je compte aller faire un tour au Père-Lachaise, afin de vérifier que mon cher Chopin n’a pas fait trop de dégâts en se retournant dans sa tombe.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

P
Excellent papier !! Tout est dit...Ceux qui comme moi connaissent et apprécient "l’œuvre de Frédéric Chopin" n'ont pas confondu avec la variété de Paul de Senneville.
PS. La tombe de Frédérique Chopin est si belle et simple qu'il serait dommage que ce dernier l'ai démonté de rage....
Merci encore pour votre article.
Musicalement
Phil
Répondre
Y
Je suis souvent allé voir la tombe de Chopin. Il y avait toujours des admirateurs de la vraie musique autour de ce monument. Mais il y en aurait peut-être eu davantage si Chopin avait composé du rap ! À son époque, on ignorait encore ce qu’est l’art. Et merci de partager mes goûts musicaux. Tâchez d’écouter un peu les concerts d’Alexandre Malofeev, ce génie qui n’a pas encore dix-huit ans.