La Place Rouge n’est pas rouge !

Publié le par Yves-André Samère

À Moscou, la Place Rouge (en russe, Красная Площадь) se trouve en plein centre de cette capitale. On y trouve, entre autres, le mausolée de Lénine, et le Goum, le plus grand centre commercial de la ville. Détail marrant, la reine Elisabeth possède aussi quatre appartements dans le même quartier, à deux pas du Kremlin, dont le plus grand mesure 320 mètres carrés ! (Mais je ne crois pas qu’elle y aille souvent)

Mais pourquoi la Place Rouge, qui mesure 52 000 mètres carrés, soit 162 fois la surface du modeste appartement de la Queen, s’appelle-t-elle ainsi ? Serait-elle rouge ? Lui a-t-on donné ce nom en hommage au communisme, un régime qui a fait la gloire de Staline et de la Sainte Russie ? Pas du tout ! En réalité, ce terme de rouge vient d’une... mauvaise traduction du russe ancien, le slavon. Au dix-septième siècle, bien avant que les soviétiques s’y installent, elle fut nommée « la Belle Place », en russe, krasnaïa plochade, ce qui est toujours son nom en russe (voyez plus haut ce nom écrit dans la langue du pays). Or krasnaïa signifie à la fois « belle » et « rouge ». Pour les Russes, c’est évident, mais les étrangers ont confondu les deux significations, et rien n’y a fait.

Mais, après tout, en France, on confond bien glauque et louche, ou évident et facile, ou météo et temps qu’il fait. Alors, les Russes ne vont pas s’offusquer pour si peu !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

kotec 01/08/2019 11:22

La place rouge était blanche .......
On m'a enduit avec de l'erreur , je suis vénère !

Yves-André Samère 01/08/2019 12:34

Il faudra vous plaindre à Gilbert Bécaud. Actuellement, il est en résidence au cimetière du Père-Lachaise, Allée transversale n°1. Comme disait Luis Régo, n’oubliez pas le timbre pour la réponse.