Mot du jour : « couier »

Publié le par Yves-André Samère

On entend très rarement le nom couier. Disons même, jamais !

C’est un terme de marine, désignant une corde qui attache au rivage la poupe d’un navire. Mais on n’attache plus guère les navires à l’aide d’une corde... D’où, sans doute, la raréfaction du mot.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

M
Le mot corde est proscrit en navigation. On parle de "bout" (prononcer boute). Une exception est toutefois admise : c'est bien une corde qui est nouée au battant de la cloche de bord.
Répondre
Y
Le lapin aussi a dû détester !
K
Une des rares fois où je suis monté à bord d'un voilier, avec des copains, on avait attaché un lapin en peluche , avec une corde, sur le grand mat. Je vous laisse deviner la tête du chef de bord . Le dieu des marins m'a puni en me retournant l'estomac à chaque virements de bord. Je déteste les voiliers !
Y
Je n’étais pas tenu de respecter cette superstition de la marine, n’étant pas marin moi-même.
D
Je m'y suis reprise à plusieurs fois avant de pouvoir le prononcer correctement. Périlleux.
Répondre