Mot du jour : « mogigraphie »

Publié le par Yves-André Samère

Souffrez-vous de mogigraphie ? Moi, pas vraiment, mais on le croirait pourtant, à voir mon écriture manuscrite complètement cahotique, et que j’ai du mal à comprendre quand me vient la fantaisie de vouloir relire mes textes passés, rédigés à la main. Avantage : nul ne tentera jamais de me voler mes petits écrits ! (Là, on est en pleine science-fiction)

Bref, la mogigraphie est la crampe des écrivains. Mais on peut en souffrir même si on n’est pas écrivain. J’imagine que Houellebecq est dans ce cas. En revanche, Madame de Sévigné n’a jamais connu cette disgrâce.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :