Dieu est bon (elle est bien bonne)

Publié le par Yves-André Samère

Hier après-midi, dans la Rue Rambuteau, un jeune homme noir m’a abordé et, d’un air souriant, m’a informé qu’il avait une merveilleuse nouvelle à m’annoncer. Comme je ne suis pas tombé de la dernière pluie, j’ai immédiatement compris et riposté « Quoi ? Jésus revient ? ». Il a rigolé et m’a confirmé qu’en effet, Jésus m’aimait et allait me combler de ses bienfaits.

Je me suis retenu de rigoler à mon tour, et lui ai appris l’affreuse nouvelle : Jésus, je ne crois pas à son existence. Quant à son projet de revenir spécialement pour moi, j’ai rétorqué qu’un personnage à l’existence aussi douteuse avait d’autres chats à fouetter, à commencer par persuader le monde et ses environs que son Père allait tout arranger, et que, demain, on raserait gratis. Le garçon, tellement gentil que j’en aurais pleuré si je n’avais pas eu une course urgente à faire au Forum des Halles, m’a conseillé alors de lire le compte-rendu des propos du Fils de Dieu.

J’ai illico sorti mon arme secrète : « Monsieur, vous avez lu la Bible ? ». Il a répondu qu’en effet, il l’avait lue. Coincé et ne pouvant croire qu’il osait me mentir aussi effrontément, en pleine Rue Rambuteau, à deux pas de l’église Saint-Eustache, je lui ai rétorqué que cette même tâche m’avais occupé pendant trois ans, et que, lors de cette lecture, je n’avais trouvé que des tombereaux d’inepties, de contradictions, et de perpétuelles insultes contre les Juifs, qui semblaient le principal sujet de rancune de l’Éternel, lequel entendait bien leur faire payer, en les maudissant avec leur descendance « jusqu’à la septième génération », d’avoir osé adorer un autre dieu que lui-même. Raison pour quoi, via un déluge de sa fabrication, il avait noyé les habitants de la Terre entière, sauf huit privilégiés, Noé, sa femme, ses trois fils et ses trois belles-filles.

Comment ne pas croire à une divinité aussi clémente ? Quand on vous dit que Dieu est bon et pardonne tout !

J’ai promis de me convertir dans les délais les plus brefs. Faisant ainsi un heureux. C’est si simple de contenter les gens !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

L
Nous avons tous besoin de Croire...
Gloire au pastafarisme !
Répondre
Y
Ah ! Le “Vert Missel”, quelle Bible !