Le cyborg suédois

Publié le par Yves-André Samère

Jamais je n’ai pas pris au sérieux cette lycéenne suédoise (qui ne va plus en classe !), Greta Grunberg, écologiste bien dressée. Et les adultes qui ont cru devoir l’entendre – à l’Assemblée nationale ! – réciter son texte rédigé par d’autres m’ont inspiré le mépris le plus profond. Mais si cela leur a plu de s’abaisser et de se ridiculiser, c’est leur affaire.

Malheureusement, je ne possède pas les dons d’orateur et de polémiste de Michel Onfray, donc je préfère lui laisser la parole. C’est ICI. Certes, vous estimerez peut-être qu’il va un peu trop loin, cogne un peu trop fort sur cette cyborg, ce robot mal pensant parce que pensant avec le cerveau d’adultes un peu trop bien intentionnés pour être honnêtes. Il n’empêche, il cogne fort, mais il pense bien. Des gens très jeunes, je les préfère quand ils jouent du piano que lorsqu’ils tentent de donner de morale des leçons aux adultes... qui, déjà, le font assez mal.

Après tout, nous continuons d’estimer Coluche qui, sans être agrégé de philosophie et n’ayant écrit aucun livre, laissera davantage de place dans l’histoire du vingtième siècle que cette pauvre Greta dans celle du vingt-et-unième. Lui aussi pensait bien, même s’il parlait mal (pas si mal, en fin de compte).

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Pfouh ! Il était en colère ! Mais je suis d'accord avec lui.
D'autre part, quels dégâts fera cette notoriété sur la personnalité de cette jeune fille ? Ses parents peuvent se faire du souci, en espérant qu'ils assumeront les conséquences de leurs actes. Depuis le début, je me suis demandé comment les parents pouvaient la laisser s'exposer ainsi.
Répondre
Y
La pauvrette est déjà fichue. Elle est tombée aux mains de types qui la manipulent : aucun jeune ne tiendrait de tels propos, elle récite une leçon bien apprise. J’entends en ce moment à la radio un porte-parole du parti écolo, qui s’indigne parce qu’on l’a traitée de ”cyborg”. Mais c’est bien ce qu’elle est !