Les tiques plus dangereux que les tics

Publié le par Yves-André Samère

Il y a deux ou trois ans, mon amie Aurore, que je connais depuis le début du siècle, a été piquée par une tique. Si vous ne connaissez pas les tiques, je ne vous souhaite pas de faire connaissance, car ces animaux sont redoutables, aussi dangereux que (les tics verbaux et que) les vipères, en dépit de leur taille minuscule qui les rend presque indétectables. Mais je ne vais pas jouer les spécialistes, et vous conseille de vous renseigner en visionnant plutôt cette vidéo d’un sympathique infirmier qui produit et affiche des vidéos sur YouTube ne concernant que les questions de santé. Allez-y, vous ne perdrez pas votre temps.

Toujours est-il qu’Aurore a contracté la maladie de Lyme, dont le public, qui l’ignorait (la maladie, pas Aurore), commence à entendre parler comme d’un authentique fléau. Mon amie a souffert pendant des mois, au point de s’en trouver handicapée et de ne plus pouvoir travailleur. Mais elle s’est renseignée, a cherché dans toutes les sources possibles, s’est soignée sans faire appel aux inévitables escrocs, et a fini par guérir. Et comme elle a fait connaître sa mésaventure autour d’elle, un journal de sa région a publié sa photo en couleurs et en première page.

La vidéo dont je vous parle plus haut montre que les tiques ne vivent qu’à la campagne. Évitez donc les balades en forêt, et restez chez vous, devant votre téléviseur, c’est moins périlleux, en dépit des apparitions périodiques de Macron. Pour ma part, je me réjouis tous les jours d’avoir la campagne en horreur et de ne jamais sortir de Paris. L’herbe, dans mon quartier des Halles, est plutôt rare.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Certains pays, dont l'Allemagne, reconnaissent la maladie de Lyme, et enseignent son diagnostic. En France, nous sommes très en retard sur ce point. Dans ma campagne, puisque j'y vis, il y a des tiques, et j'en vois quelquefois sur des chats errants (que je nourris. Les chats, pas les tiques). Toutes les tiques ne sont pas porteuses de la maladie. C'est surtout au printemps qu'il faut faire attention, et avoir les jambes couvertes.
La ville a son lot aussi de sales bêtes, cher ami, comme les trottinettes par exemple !
Répondre
Y
Mais les trottinettes ne mordent pas. Elles se contentent de gêner le passage des piétons sur les trottoirs, lesquels leur sont pourtant réservés. Il y a d’ailleurs un article du Code de la route qui interdit le passage des véhicules à deux roues sur ces passages. Mais personne n’applique cette loi, par crainte des réactions éventuelles des électeurs.