Mot du jour : « rendition »

Publié le par Yves-André Samère

La rendition, le croiriez-vous, est l’acte de rendre quelque chose.

Ainsi, lorsque vous êtes fauché et que vous portez chez « Ma tante » (au Mont-de-pitié, quoi !) ce tableau de Van Gogh que vous a légué votre grand-mère, qui l’avait bien connu (Van Gogh, pas le tableau, car elle n’a jamais su ce qu’il valait, toujours le tableau), on vous prête une somme d’argent qui elle-même vous prête à rire, tant elle est dérisoire. Or, si vous vous êtes enfin décidé à vivre le macronisme et que vous avez traversé la rue pour trouver un travail, vous êtes bel et bien devenu riche, et vous décidez de récupérer votre tableau ainsi mis en gage – en remboursant le bureau des prêts, bien entendu. Avec un intérêt de 4 à 8,45 %, car « votre tante » est prêteuse, mais pas pour rien.

Eh bien, cette restitution se fera dans la bien-nommée salle de rendition. Parce que salle de restitution, ça fait trop plouc.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :