Manger de la brioche ?

Publié le par Yves-André Samère

Je sais que la reine Marie-Antoinette n’est pas le personnage « préféré des Français », comme dirait Stéphane Bern, et qu’on lui reproche, pas toujours à tort, un tas de choses. Mais enfin, le mot qu’on lui attribue le plus souvent, « S’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche ! », aimable conseil diététique donné à ses chers sujets, est complètement inventé.

« L’Autrichienne », comme on la surnommait aimablement, était censée avoir dit cela le 5 octobre 1789, donc après la prise de la Bastille, lors des émeutes dites « de la faim », alors que des cohortes de Parisiennes (elles étaient six mille, dit-on) avaient marché affamées jusqu’à Versailles, et forcé les grilles du palais afin de réclamer de quoi manger. Si la reine avait dit ça, elle aurait été réellement, soit stupide, soit odieuse, et aurait mérité ce qui lui est arrivé quelques années plus tard. Mais non, cette citation est une invention, issue du cerveau, non pas de Jean-Jacques Rousseau comme on l’a prétendu (il est mort onze ans avant ce jour fatal), mais prononcé à diffférentes époques et dans plusieurs autres pays, sans qu’on sache à qui revient le privilège de l’avoir lancée le premier.

Le mystère reste entier, semble-t-il.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

K
S'ils n'ont plus de kébab, qu'ils mangent du homard !
Je n'ai pas pu me retenir ...
Répondre
Y
« C’est encore la Fatalité ! », comme chantait la belle Hélène.