Mesquinerie gouvernementale

Publié le par Yves-André Samère

Nous avons appris qu’Edward Snowden, à qui un président français, Hollande, a REFUSÉ l’asile politique chez nous  – et Macron va probablement faire de même, puisque Snowden vient de renouveler sa demande, et honte à eux ! –, a écrit ses mémoires, livre très attendu et qui doit sortir chez nous aujourd’hui ou demain. Bien entendu, ce livre va faire un triomphe, mais les États-Unis, ou plutôt leur gouvernement, cherchent le moyen de se venger en... frappant au portefeuille.

C’est ainsi que Washington a osé réclamer que les droits d’auteur que devrait percevoir Snowden lui soient confisqués et tombent dans son escarcelle. C’est très glorieux, et inédit : pour la première fois, un gouvernement se venge en essayant de ruiner un auteur qui le dérange. On n’est jamais tombé aussi bas.

Snowden est un héros authentique, et tout à fait désintéressé. On devrait lui donner le Prix Nobel de la Paix. Évidemment, cela ne se fera jamais.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :