Enjoliveurs-32 : H24

Publié le par Yves-André Samère

Naguère, c’est-à-dire au temps où l’on n’avait pas cette folie de vouloir raccourcir tous les mots et expressions usuelles, si on voulait dire que tel évènement occupait toute la journée, on disait qu’il durait vingt-quatre heures sur vingt-quatre. C’était certes un peu long, mais tout le monde comprenait ce que cela signifiait.

Puis, dans certaines catégories d’individus obsédés par la modernité, et donc soucieux d’abréger la plupart des mots et termes courants (ceux qui truffent leurs phrases de mots comme appart’ ou p’tit déj’), un hurluberlu s’avisa que chacun devrait adopter le parler en vigueur chez les policiers et les militaires. Lesquels employaient une abréviation radicale, et préféraient dire « H24». Stupéfiant, n’est-ce pas ?

Le petit peuple, qui n’avait pas compris, ne suivit pas cette nouvelle mode, un peu trop recherchée. Il fallait donc réagir. Et pour cela, les radio-télés, toujours à la disposition des innovations les plus ridicules, obéirent, le petit doigt sur la couture du pantalon.

Et c’est ainsi que le très méconnu H24 fit son apparition dans le domaine public. Comptez sur la persévérance des bons domestiques télé- ou radiodiffusés, toujours aussi obéissants que dévoués, et préparez-vous à l’adopter d’urgence, sous peine de ne plus être compris de vos propres enfants, qui, souvent soupçonnés de complaisance envers les modes idiotes, sont en réalité les plus enthousiastes de ces trouvailles, évidemment « géniales » – comme ils disent cent fois par jour.

Bientôt, vous aurez tous besoin d’interprètes !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

kotec 30/11/2019 10:54

bien reçu 5/5 et 7/7-H24 :-)

Don Liau 27/11/2019 18:18

Affirmatif, reçu 5 sur 5 au jour d'aujourd'hui ;-)

cerfeuil 27/11/2019 15:59

Enjoliveurs 32 : suis-je seul à ne pas comprendre? Vous seriez bien aimable d'éclairer ma luciole.

lolo 27/11/2019 14:31

Pourquoi "Enjoliveurs 32" ?

Yves-André Samère 27/11/2019 17:29

Parce que c’est le trente-deuxième article que je consacre aux précieuses ridicules de notre temps, qui s’ingénient à remplacer les mots simples et connus de tous par des termes que l’on croit plus savants et plus raffinés. Une recherche sur le mot “enjoliveurs” à partir de la boîte de recherche permet de retrouver tous ces articles.