Les significatifs progrès de Blanquer

Publié le par Yves-André Samère

Blanquer fait ministre chez Macron. De l’Éducation nationale, un domaine que je connais un peu mieux que lui, et ce n’est pas difficile, vu son niveau. Certes, Villani me laisserait loin derrière, mais j’ai plusieurs fois constaté que les ministres ne connaissaient rien aux questions concernant leur ministère. Darcos, par exemple, qui, invité à la télévision, s’est révélé infichu de connaître le rapport entre un hectare et un are. Entre autres, vérifiez ICI et .

Aujourd’hui, Blanquer s’est donc couvert de gloire en prétendant que, grâce à ses réformes récentes, les élèves des petites classes, cours préparatoire et cours élémentaire première année, avaient fait des progrès significatifs en français et en mathématiques (il a dû vouloir dire « en arithmétique » : on ne fait pas de mathématiques à ce niveau).

Hé, Jean-Mimi, tu galèges ! La rentrée a eu lieu au début de septembre, il y a deux mois, et tu vois déjà des progrès « significatifs » chez les gosses ! Attends au moins le mois de juin, au mieux. D’ailleurs, les instituteurs démentent formellement l’existence de ces invraisemblables progrès. À moins que le génie du ministre se soit révélé contagieux.

Toi, au contraire, tu fais chaque jour des progrès foudroyants, et surtout dans le domaine du léchage de bottes. Ton patron va sûrement te donner quelques bons points.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :