Tentative de chantage, épisode 3

Publié le par Yves-André Samère

Il y a quelques jours, j’ai relaté la tentative de chantage qu’un pirate avait faite en m’envoyant un message électronique prétendument émis par... moi-même. En réalité, cet aigrefin avait utilisé un logiciel que j’ai connu il y a une poignée d’années, et qui permettait de truquer l’adresse électronique de quiconque envoyait un message, en remplaçant sa propre adresse par celle du destinataire. Bien entendu, ce genre d’outil ne peux servir qu’à cela : insulter les gens en restant anonyme, ou, mieux, les faire chanter. Le pirate réclamait une somme de 917 dollars pour ne PAS effacer tous les fichiers présents sur mon ordinateur, via un virus qu’il aurait déjà installé sur ma bécane.

Comme je ne suis pas né de la dernière pluie, je n’ai pas payé, évidemment, et me suis contenté d’avertir la police, à partir du site prévu pour cela et qui se nomme PHAROS. Cette première tentative a été suivie d’une autre, identique, quelques jours plus tard, et j’ai fait le mort. C’était le 9 octobre.

Ce matin, j’ai trouvé un troisième message, au contenu très voisin, quoique sans doute rédigé par un autre pirate, dans un français très approximatif, et qui ne me réclame QUE 750 euros. Voici sa conclusion : « Si vous ne payez pas et ignorez tout simplement cet e-mail, je vous promets que je transformerai votre vie en enfer et que vous vous souviendrez de moi pour le reste de votre vie !!! Bonne chance ». Trop aimable. Hélas pour lui, il précise en outre que mes activités aussi répréhensibles qu’imaginaires (consultation de sites pornographiques) avaient été enregistrées par la webcam de mon ordinateur. La gaffe ! Cette andouille ne pouvait pas savoir que j’ai obturé l’objectif de cette caméra en y collant un cache, de sorte qu’en aucun cas, elle ne peut me filmer.

Si vous recevez ce type de menace, je vous conseille ce truc très simple : fixez avec du scotch un morceau de papier sur l’œil de votre webcam, et dormez tranquille, on ne peut pas vous filmer à votre insu.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

I
Etrangement, j'ai reçu à la même période que vous le même type de mail (2 relances) sur mon adresse pro (le "hackeur", s'il l'était vraiment, saurait : que je n'utilisais pas le PC à ce moment là, que je n'ai pas de webcam sur ledit PC etc).

Il ne s'agit que de messages automatiques.
Répondre
Y
C’est bien ce que j’avais compris et exprimé. Le site de la police dit la même chose. Mais ces messages s’adressent principalement aux personnes âgées qui ne connaissent rien à l’informatique et sont faciles à effrayer.
F
Bonsoir,
Je viens moi-même ces derniers jours de recevoir ce type de menaces, sur mes spams, "je prends le contrôle de votre adresse, je suis un hackeur. Tu as regardé des sites pornographiques, je te ferai vivre un enfer si tu ne me donnes pas tout de suite X euros"..... Je ne me rappelle plus la citation exacte, mais plus ou moins tels étaient les propos, qui passaient du vouvoiement au tutoiement. Avec cynisme, du style "bon courage si tu ne me paies pas".... Je n'ai pas prévenu la police -devrais-je le faire selon vous?- Par ailleurs, je m'interroge sur les motivations de ces personnes : croyez-vous qu'il existe une personne au monde, qui recevant ce type de courriel, prise de panique, se précipite pour aller payer la somme demandée? Vous qui semblez bien connaitre le monde d'Internet et avoir déjoué beaucoup de ses pièges - j'avoue que ce n'est pas mon cas- pouvez-vous me donner votre analyse sur de telles tentatives de méfaits? Et tous mes compliments pour ce site que je lis - presque- quotidiennement!
Répondre
Y
Oui, il FAUT prévenir la police ! C‘est facile, de chez soi, avec le site PHAROS, qui est très bien fait et complet. Ne rien faire, ce serait un encouragement à ces escrocs. Sur ce point, la police, qui est très discrète, a vraiment une action inutile. On ne doit pas laisser des bandits effrayer impunément des personnes qui, ne connaissant pas Internet, s’affoleront et paieront inutilement, car la menace est vaine. Servez-vous d’Internet à votre tour, vous rendrez service à d’autres par votre réaction.

Merci de suivre mes petits écrits, ils sont là aussi pour ça.