Que penser de madame Springora ?

Publié le par Yves-André Samère

J’ignore si vous avez lu Le consentement, le livre de madame Springora, que tout le monde plaint en ce moment. Moi, de mon côté, je vois d’autres détails que nul ne semble avoir notés.

Surtout ce détail : madame Springora a un fils de quatorze ans – l’âge qu’elle-même avait au moment des faits dont elle parle. Or elle a déclaré ne PAS lui avoir interdit de lire son livre, mais le lui avoir simplement « déconseillé ». Elle est naïve, ou carrément faux-cul ? Car elle doit bien se douter que les copains de classe de ce garçon vont lui raconter les détails qu’ils auront certainement lus.

Je pense, et je ne crois pas être original, qu’une mère un peu responsable n’aurait jamais publié un tel livre, où on relève ce passage : « À quatorze ans, on n’est pas censée être attendue par un homme de cinquante ans à la sortie de son collège, on n’est pas supposée vivre à l’hôtel avec lui, ni se retrouver dans son lit, sa verge dans la bouche à l’heure du goûter ».

En mettant tout ça « sur la table », comme radotent en ce moment les politiciens et les journalistes, son fils, elle va le traumatiser, comme elle-même dit avoir été traumatisée.

Allons, dans trente ans, le garçon va probablement écrire à son tour un livre !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Ma mère m'avait déconseillé de lire les Claudine de Colette lorsque j'avais 10 ans, en me disant qu'il me fallait attendre quelques années pour tout comprendre. Ce que j'ai fat, en petite fille obéissante, ne voulant pas m'attaquer à des livres qui me resteraient hermétiques. Je les ai lus des années plus tard, et j'avoue que l'écriture de Colette est... plus allusive que celle de Springora.
Maintenant, le gamin a certainement vu avec ses copains des tas d'images ou de films pornographiques qui ont fait son éducation sexuelle, et peut-être que cette vision de sa mère ne le choquera pas trop. C'est ce que je lui souhaite.
Répondre
Y
L’acteur qui jouait Chéri a eu aussi un rôle identique dans une autre pièce, où il jouait complètement nu. Le pauvre, ça ne lui a pas porté chance, car il a scié sa carrière. Quant au manque de classe de madame Springora, il est évident. Ce qui ne la rend pas très sympathique.
D
Ce devait, cette histoire d'acteur nu, être une trouvaille du metteur en scène ! Vu le thème, acteur nu ou pas, ce n'est pas une pièce de théâtre pour les enfants, qui s’ennuieraient d'un bout à l'autre.
Quant à l'image de la mère, je suis plutôt d'accord. Ma mère aurait écrit un tel livre, je crois que je serais morte de honte. Je pense simplement que cela dépend un peu aussi du milieu dans lequel le garçon est élevé.
Et puis, décrire si explicitement une scène de sexe dans un tel contexte, j'avoue que ça manque un peu de classe. Elle a sans doute voulu choquer, et démontrer frontalement ce qu'il lui imposait, mais vraiment ce n'est pas ma tasse de thé.
Y
Primo, difficile pour un garçon, de placer sa mère au même rang que n’importe quel modèle pour films pornos.
Ensuite, pour Colette, j’ai vu il y a quelques années une adaptation de son « Chéri » dans laquelle le personnage principal, joué par Thierry Dufour, jouait tout nu une grande partie de l'Acte I. Mais il n’y avait aucun enfant dans la salle, et Colette n’était plus là pour donner son avis.