Les pâtes, d’origine chinoise ?

Publié le par Yves-André Samère

On raconte souvent que Marco Polo savait tout de la Chine, où il a passé seize ans. Jusque là, rien à objecter, il y est bien allé. Mais ses admirateurs fignolent les détails, et rapportent des faits complètement inventés !

Par exemple, on prétend qu’il a rapporté de Chine la recette des pâtes. J’aime beaucoup les pâtes, et j’ai une certaine admiration pour l’ingéniosité des Chinois, surtout quand ils ne mettent que dix jours pour construire d’urgence un hôpital. Mais Marco Polo n’a pas importé en Europe les pâtes chinoises.

En réalité, cette légende a été inventée à partir de ses récits de voyages aussi fantaisistes que posthumes, puisqu’ils datent du seizième siècle. Et elle a été répandue vers 1920, par... des fabricants de pâtes installés aux États-Unis. D’où tenaient-ils la recette, on n’en sait rien. On sait seulement que la première mention se rapportant aux pâtes est parue dans un encart publicitaire, que publia le « Macaroni Journal » (ne riez pas, il a existé !), qui appartenait à la Macaroni National Manufacturers Association. Sic.

Ce fait, normalement, devrait faire le désespoir des Italiens ! Et la joie des publicitaires.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :