Les urgences de l’Hôtel-Dieu

Publié le par Yves-André Samère

Aujourd’hui, j’ai passé toute la matinée aux urgences de l’Hôtel-Dieu. Qui, contrairement ce que disent les médias pour les autres hôpitaux, ne sont pas le moins du monde débordées. Et nul n’y porte un masque anti-coronavirus, ni les patients, très peu nombreux, ni le personnel soignant.

J’ai pu constater que seules des femmes assurent le service, et que toutes sont aimables, jeunes, efficaces et dévouées. Quand on pense que, deux ou trois ans auparavant, la mairie de Paris voulait fermer ce service ! On m’a même offert le taxi pour me ramener chez moi.

En somme, ce serait presque un rêve, d’être malade à l’Hôtel-Dieu. Je sens que je vais prendre un abonnement.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :