Attendre, mais pas pour rien !

Publié le par Yves-André Samère

Bien, je suis toujours vivant, mais j’ai passé presque toute ma journée dans la salle d’attente de cet hôpital – de dix heures moins le quart à deux heures et demie de l’après-midi, et sans déjeuner. Il faut dire que je me suis accroché, et que j’exigé un examen supplémentaire, ayant abordé mon médecin, bien après la consultation, alors qu’il revenait de déjeuner (le culot ne me manque pas). Mais ce médecin a été très chic, et il a fait venir dans le service un appareil particulier qui ne s’y trouvait pas !

Si bien qu’on m’a débarrassé de mon principal souci, tout en organisant une intervention chirurgicale pour dans deux semaines. Je n’étais pas le seul patient ayant le même type d’ennui ! La salle d’attente ressemblait à la salle des pas perdus de la gare Saint-Lazare.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :