Mot du jour : « octavier »

Publié le par Yves-André Samère

Le verbe octavier est l’acte de faire entendre par accident l’octave supérieure d’un son, au lieu de ce son lui-même.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

T
Il ne s'agit pas forcément d'un accident: on peut octavier par nécessité, pourvu que ce soit fait avec élégance, notamment lorsque la puberté joue des tours à la voix.
Répondre
Y
Je n’entendais pas « accident » au sens péjoratif. En musique, on qualifie volontiers par ce terme un simple changement de ton, qui peut être volontaire. Par exemple, dans la Polonaise Héroïque de Chopin, on passe sans transition d’un passage en la bémol majeur à un passage en mi majeur. Mais ce n’est pas une simple substitution d’une note à une autre, située une octave au-dessus, c’est tout l’accord qui fait la transition.