Comment se faire pirater (en une seule leçon)

Publié le par Yves-André Samère

Votre téléphone, s’il peut vous rendre quelques services, peut aussi devenir un ennemi, s’il est utilisé à mauvais escient. En témoigne l’histoire vraie que voici.

Il y a quelques jours, j’ai reçu un message de Free, qui est à la fois mon fournisseur d’accès à Internet et la boîte qui abrite mon adresse de courrier. Il gère aussi mes téléphones, le fixe et le mobile – celui que les Français, seuls au monde, s’obstinent à qualifier de « portable ». Or ce message disait qu’ayant trop longtemps communiqué avec l’étranger, ma facture mensuelle, qui est régulièrement de... zéro euros (conformément à mon contrat), s’élevait pour ce mois à 157 euros !

J’ai cru à une blague, ou à une erreur de comptabilité, mais non, le message a été confirmé. Et, consultant le détail de ma facture, j’ai constaté qu’en effet, j’avais parlé pendant plus d’une heure avec un correspondant situé au Congo ! Un pays où je ne connais évidemment personne. Énigme supplémentaire,  comment aurais-je pu parler plus d’une heure au téléphone, avec un individu dont j’ignore tout, et jusqu’à son nom et son numéro de téléphone ?

Je me suis plaint auprès de Free, qui ne conteste pas, mais maintient que j’ai consommé plus d’une heure de téléphone avec un pays pour lequel les appels sont payants (alors que les appels en France sont gratuits). Il ne me teste plus qu’à voir mon compte bancaire ponctionné de 157 euros, et il n’y a rien à faire.

Si cet incident se produit chez vous, je vous conseille de prendre la précaution que je prenais naguère pour empêcher Canal Sat de me relancer tous les trois mois afin de m’inciter à renouveler mon abonnement, que bien sûr j’avais résilié. Chez Free, cela s’appelle Filtrage des appels non sollicités, et consiste à enregistrer sur votre téléphone ceci :

- Numéro pour activer le service de filtrage des intrus : *350#

- Numéro pour vérifier que vous avez bien interdit leurs appels : *#350#

- Numéro pour désactiver ce service : #350#

Sur certains téléphones, il faut appuyer sur la touche d’appel après avoir saisi le numéro en question. Et ne vous trompez pas de touche !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Romeluchon 19/04/2020 22:35

Bienvenue dans le monde, désincarné, du numérique (digital). Conseils : ne jamais répondre à quelque sollicitation que ce soit, même un truc qui semble anodin style "consultez votre facture" ou "en réponse à votre demande" quelque soit le vecteur : mél, texto, appel sur répondeur, etc... Le simple fait de céder, même sans y répondre, à ces sollicitations vous crucifie sur le Golgotha du virtuel. Le monde est plein de polissons (Jacques Brel).

Yves-André Samère 20/04/2020 14:59

L’ennui, c’est que je n’ai aucun souvenir de cette communication téléphonique, et aucune de celles que j’ai eu ne m’a semblé suspecte. Sinon, je n’aurais pas patienté au-delà de dix secondes. Sa durée me laisse perplexe.

jean-louis 19/04/2020 19:47

Je n'utilise mon fixe que pour téléphoner moi-même, sinon, il est déconnecté. Fin de l'histoire.

Yves-André Samère 20/04/2020 15:01

Auparavant, chez moi, tous les numéros que je savais suspects étaient bannis. Je vais devoir refaire une liste de proscription.