Parlez-vous le pidgin ?

Publié le par Yves-André Samère

J’espère que vous appréciez, tout comme je le fais, les mots et expressions à la mode. Tenez, voyez plutôt l’expression « se rapprocher de ». Avant que la technocratie ait envahi le monde au point que plus personne (ou presque) ne possède quelque notion de français, on disait tout bêtement  « contactez monsieur Tartempion ou la mère Machin », et tout était dit. Mais on a l’impression que jamais le monde n’a connu la contagion par voie orale, puisque chacun préfère dire « rapprochez-vous du père Lustucru ou de la mère Michel ».

Se rapprocher ? Mais c’est une incitation à l’épidémie ! Que faites-vous des gestes barrière ? Vous voulez donc notre mort à tous ?

De quoi regretter le temps passé, où l’on parlait le français ! De nos jours, le pidgin des aéroports est partout. S’il vous séduit, tant pis pour vous.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

jean-louis 24/04/2020 20:11

Pour finir vraiment, et parce que Brassens mérite d'être classé parmi les grands auteurs, parmi beaucoup beaucoup de titres disons immortels, je signale celui-ci un peu à part, mais résumant sa philosophie, mais ô combien adorable :
https://www.youtube.com/watch?v=7eu9hT3gXhs&list=PLh8D9AndY35ILcukEGCgE0lk8nlngxG8W&index=22

Yves-André Samère 25/04/2020 09:14

Je connaissais depuis longtemps cette chanson. Elle est assez à part, même peu connue. En réalité, j’aime tout, chez Brassens. Il n’a jamais publié aucun texte médiocre.

jean-louis 22/04/2020 19:24

Je ne sais pas si vous parlez sérieusement.
Pour finir ces mots qui sonnent si bien et qui nous dépaysent.
Foutriquet. Sympathique pour désigner quelqu'un de prétentieux. (Femme d'Hector).
Jarnicoton. Là il a fait fort. Je renie Coton (le confesseur d'Henri 4) (Ronde des jurons).
Je ne parle pas ici de bobèche, tout le monde sait ce que c'est.
Cela inspire ?

Yves-André Samère 23/04/2020 10:54

Je connaissais ces trois mots. Sérieusement !

jean-louis 21/04/2020 19:29

Le monde de Brassens. Attention aux méprises
Cousette n'est pas l'abréviation de cousinette
Bastringue n'est pas un instrument de musique
Prétentaine (embrasse-les tous) n'est pas une danse.
je m'instruis

Yves-André Samère 22/04/2020 08:56

Merci pour cette contribution à la culture de tous !

jean-louis 20/04/2020 20:51

Evidemment je pourrais regarder moi-même, mais interrompre une chanson, c'est embêtant. et après...ma foi. C'est mieux à plusieurs.
Donc je commence.
Séné dans Lèche-cocu qui sait ce que cela veut dire ?
Et dépriser ? (je ne sais plus où) est-ce mépriser ?
Qui dit encore cela aujourd'hui ?

Yves-André Samère 21/04/2020 09:10

Pour le verbe « dépriser », on trouve une citation de Léon Daudet, je crois, qui affirme que « c’est du patois, donc incompréhensible », mais le terme était employé dès le treizième siècle et signifiait « s'attaquer à la réputation de quelqu'un ; l'exposer au mépris ». L’autre expression, je ne la connais pas du tout. De toutes façons, les deux sont tombées dans l’oubli.

lolo 20/04/2020 08:03

Pas de solution alors...
En effet : "CONTACT : Position, état relatif de corps qui se touchent."
Au moins, on peut se rapprocher SANS SE TOUCHER.

Yves-André Samère 20/04/2020 14:56

On peut se rapprocher sans se toucher. Oui, mais dans ce contexte, c’est très différent.

jean-louis 19/04/2020 19:38

Appel à un lettré.
Il se trouve (ainsi va la vie) que je suis en train de réécouter l'oeuvre de Brassens. aussi complètement que possible mais c'est difficile.
j'ai dû évoluer. j'éprouve un plaisir extrême. Maîtrise de la langue, précision des mots, art de la formule, esprit partout, verdeur, verve, humour, et créativité.i
Je redécouvre qu'il emploie des tas de mots dont je connais à peine le sens. Des mots recherchés.
J'aimerais bien que vous en donniez le sens, surtout dans le contexte. Ce serait super !
Et ce serait en plus lui rendre service.

Yves-André Samère 23/07/2020 11:57

En donner le sens, mais de quel mot ? Ils pullulent. En général, je comprends les textes de Brassens, donc je ne me pose pas la question. Et puis, les dictionnaires existent ! Mais si aviez un exemple, je le ferais volontiers.

Yves-André Samère 20/04/2020 14:53

Je veux bien essayer de donner le sens des mots, si je le connais. Mais quels mots ? Il y en a tant ! Pour le reste, il est vrai que personne ne s’est aussi bien exprimé. Brassens aurait pu entrer à l’Académie française.