Se nourrir, mais comment ?

Publié le par Yves-André Samère

Aujourd’hui, changement de régime : comme mon état de santé ne me permet plus (provisoirement, me fait dire mon chirurgien) de sortir de chez moi (pudique, je ne vous dis pas pourquoi ; par ailleurs, tout ça est bien ma veine, les cinémas vont rouvrir le 22 juin, et les concerts d’orgue à Saint-Eustache, pareillement), je suis convenu avec la société Sauveurs et Vie d’une livraison quotidienne de repas à domicile.

Un livreur m’a donc apporté ce matin les repas de ma première semaine, très classiques, et guère différents de ce qu’on me servait à l’hôpital. Avantage : plus besoin d’aller faire mes courses de ravitaillement, ni de cuisiner, opération qui me dépasse. Inconvénient : pas de pain ! On verra bien.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :