Concerto en bide majeur

Publié le par Yves-André Samère

Comme je n’écoute guère les émissions politiques, c’est sans impatience que j’ai attendu sept heures du soir avant d’allumer ma radio. Et cela, d’autant moins que je savais d’avance qu’elle n’annoncerait rien de très palpitant.

Eh bien, je n’ai pas été déçu, car tous les commentateurs ont rivalisé dans l’insignifiance, quand ils ne se ridiculisaient pas, tel Thomas Legrand, qui fait mieux d’habitude, mais, ce soir, n’a fait assaut que de banalités pendant les trois minutes qui lui étaient imparties.

Qu’avaient donc à raconter ces savants de la politique ? Rien ! Sinon que les abstentionnistes ont battu des records, ce qui ne pouvait étonner personne.

Comme quoi, monopoliser l’antenne durant de longues minutes n’a rien rapporté à qui que ce soit, sinon à ennuyer les auditeurs, lesquels n’ont rien entendu qui puisse les surprendre. Je propose qu’on supprime les élections, et qu’on instaure partout le tirage au sort. Après tout, les pays où l’on ne vote pas sont de plus en plus nombreux. Ils vont finir par devenir majoritaires.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 29/06/2020 22:04

Tsst. Vous oubliez Marseille, où la nomination du Maire se fera samedi prochain : en attendant, grosses tractations entre les différents partis ou candidats. J'ai remarqué qu'il y a quand même pas mal de femmes qui sont élues à ce poste, Paris bien sûr qui avait trois candidates, et Marseille où deux femmes se disputent le poste, la troisième pouvant faire office d'arbitre, car elle détient 8 voix au Conseil Municipal. Ce sont les deux plus grandes villes de France. Les citoyens sont plus ouverts que nos "élites" !

Yves-André Samère 30/06/2020 12:29

Marseille ne ressemble à aucune autre ville de France, on le sait bien. Mais vous aviez d’autres candidates que les trois catastrophes qui se sont présentées à Paris. Je ne regrette pas d’avoir évité de choisir !