Nouveau : les Havraises et les Havrais

Publié le par Yves-André Samère

Il fallait que ça arrive ! Après les Françaises et les Français, les Parisiennes et les Parisiens, celles et ceux, et autres absurdités dans le genre du moment, on a eu ce matin une nouveauté très prévisible sur France Inter, dans la foulée de la démission de l’ancien Premier ministre et maire du Havre : les Havraises et les Havrais. Ce n’est pas vrai (vive la rime), on a poussé la bêtise aux confins des extrémités ! Très macronien, c’est-à-dire très démagogue. Avoir élu Macron, c’était allumer la mèche de l’explosif qui va tout faire sauter, les dernières manifestations d’intelligence.

Bravo !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 04/07/2020 12:52

Les Havraises et les Havrais devront être en capacité de respecter la distanciation sociale et d'être en présentiel... pfouh, la suite je vous la laisse, je suis épuisée.

Yves-André Samère 23/08/2020 10:46

En somme, la langue officielle, chez nous, c’est le charabia technocratique. Tant pis pour ceux (je ne dis pas « celles et ceux », j’ai ma fierté) qui se soucient encore de leur langue maternelle.

Yves-André Samère 05/07/2020 12:58

En somme, la langue officielle, chez nous, c’est le charabia technocratique. Tant pis pour ceux (je dis pas « celles et ceux », j’ai ma fierté) qui se soucient encore de leur langue maternelle.

DOMINIQUE 04/07/2020 19:54

Après "Castex chinois" je n'en attendais pas moins de vous.
A propos de présentiel et autres douceurs, je crois que la palme (pas académique) revient aux têtes pensantes de l'Education Nationale qui, sans doute s'ennuyant dans leurs bureaux, ont inventé ce que l'on nomme le "pédagol". Je me souviens d'un "objet scripteur" pour parler d'un stylo, par exemple. Ou des "apprenants" qui sont tout simplement des élèves. Ils ont oublié le "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement..."

Yves-André Samère 04/07/2020 18:34

Ah ! Vrai.