Les homophones

Publié le par Yves-André Samère

La langue française est plutôt riche, et connaît quelques particularités intéressantes. Ainsi, Amélie Nothomb a intitulé un de ses romans Les prénoms épicènes, cet adjectif étant assez peu connu des Français. J’en parlerai peut-être un autre jour, mais, pour l'heure, intéressons-nous à un autre domaine, celui des homophones. Autrement dit, les mots qui n’ont pas le même sens mais se prononcent de la même façon.

Vous en connaissez forcément quelques-uns, comme dans et dent, ou quand et Caen (merci à Raymond Devos), ou, plus grave car une majorité de nos chers compatriotes les confondent, davantage et d’avantage.

Mais savez-vous qui détient le record du nombre d’homophones ? Eh bien le voici, car cette troupe comprend sept homophones : air - aire - ère - erre - ers - haire - hère.

Si vous avez mieux à proposer, je suis ouvert à vos suggestions !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

kotec 02/10/2020 23:59

Comprenne qui pourra !
Davantage d'aventages aventagent davantage ....
B.L. Framboise
https://youtu.be/-Fjq8qh7R1g

DOMINIQUE 03/10/2020 21:51

... Davantage d'avantages avantage davantage. Délicieux Bobby Lapointe, fou de mathématiques, notamment de nombres premiers... Tout à fait dans le thème de cet article.

Yves-André Samère 03/10/2020 18:03

Ha ha ! Je ne suis pas le seul à faire des fautes de frappe.

kotec 03/10/2020 13:55

je suis mort de honte ..... aventages ====> avantages

pascal 01/10/2020 22:22

Je dois dire que j'ai un peu de mal à suivre Dominique ans sa démonstration de mots homophones.

Yves-André Samère 03/10/2020 18:01

Oh, pour moi, c’était déjà clair. Et rien à voir avec l’homosexualité !

DOMINIQUE 03/10/2020 14:42

Tous les mots (sauf à la rigueur "rut") se prononcent pareil mais n'ont pas le même sens. Homo = pareil, semblable, et phone = son.
Quant à "épicène", cela veut dire qu'un mot est féminin ou masculin, comme les prénoms Claude, Camille, Dominique et autrefois Anne, il y a aussi par exemple le nom commun "élève" qui peut être aussi bien masculin que féminin.
J'espère avoir été plus claire !

Yves-André Samère 02/10/2020 11:00

Je lui fais confiance, car, moi-même, je ne comprends pas toujours ce que je dis.

DOMINIQUE 01/10/2020 05:18

Mot assez rare, en effet, mais je le connais fort bien, ayant moi-même un prénom épicène. L'officier d'Etat-Civil a demandé à mon père de me donner un second prénom, afin que l'ambigüité soit levée sur mon sexe.
Est, ait, hait, haie, zut que quatre. Rue, rut, ru, rue (ruer), rue (herbe sauvage), cinq et on prononce le "t" de rut. Amusant !

DOMINIQUE 01/10/2020 09:14

Oui, je pense que c'est le record. Il y a une nuance, qui vaut ce qu'elle vaut : la prononciation, puisque l'homophonie, comme son étymologie le dit, c'est l'identité du son. Il y a les particularités des accents régionaux, vivant en Provence, j'en sais quelque chose !

Yves-André Samère 01/10/2020 09:02

Donc, jusqu’ici, on en est à sept. Record à battre, mais c’est improbable.