Achetez mes bagnoles, elles sont rouges !

Publié le par Yves-André Samère

Dans un article intitulé Demain, j’enlève le haut, situé en page 5 de son numéro du 30 septembre, « Le Canard enchaîné » nous révélait que la publicité télévisée pour les voitures rapporte aux chaînes dix pour cent des recettes publicitaires, soit 340 millions d’euros. Or la voiture est considérée comme une marchandise non vertueuse (sic). Pire : les annonceurs (les gens qui payent pour qu’on diffuse leur pubs non vertueuses) dépensent 33 milliards d’euros par an, soit trois fois plus que le budget du ministère de la Culture !

Ben quoi, la pub, ce n’est pas de la culture ?

Cette facture coûte en tout  492 euros par Français. Ne vous gênez pas, c’est de bon cœur, même si plus d’un demi-milliard d’humains n’ont pas ça pour vivre.

Et si on flanquait à la poubelle nos téléviseurs, leurs fabricants et les salauds qui inventent les pubs télévisées, toutes plus crétines les unes que les autres ? Vous n’avez pas aimé ces très nombreux spots dans lesquels les adultes – ou supposés tels – jouent à des jeux si stupides que leurs enfants refuseraient de s’y intéresser ?

(Au fait, avez-vous remarqué que, dans ces pubs pour les voitures, la bagnole montrée est presque toujours rouge, la couleur préférée des enfants ? Ce ne doit pas être innocent)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 07/10/2020 08:51

Dans les années 70-80, il y avait les publicités réalisées par Gotainer qui étaient assez sympathiques et déjantées. Impossible d'envisager cela de nos jours.
Quant aux voitures... ces publicités sont d'un triste, et poussent les gens à s'endetter lourdement, à changer de véhicule tous les deux ans, le pire mode de vie qui ne mène à rien, si ce n'est à croire que l'on a "réussi" (quoi, on se le demande).

Yves-André Samère 07/10/2020 17:42

L’excès en tout, la maladie de notre époque.

DOMINIQUE 07/10/2020 15:56

Il suffit de voir les rayons des supermarchés et les kilomètres de yaourts, par exemple, proposés aux clients. A-t-on besoin de tant de marques différentes ? Etc... Sans compter le pire de tout : les vêtements.

Yves-André Samère 07/10/2020 09:17

On a là une tendance généralisée de la société actuelle, qui ne vise qu’à un but, le profit immédiat. Le Pouvoir devrait réagir, mais il est plutôt complice.