Culpabilisation et langage gnangnan

Publié le par Yves-André Samère

Ce n’est pas une découverte : le langage français se dégrade, surtout en mode oral. Et principalement à la radio et à la télévision. Qui donc a eu cette idée stupide de marteler sans arrêt, dans les publicités, le mot ensemble ? (Variante chez Nicolas Dupont-Aignan, Avec vous tous, faut surtout oublier personne)

Il y a peu, cet ensemble, on le réservait aux discours de nos chers dirigeants politiques, mais, de nos jours, tous l’utilisent sans le moindre scrupule. Plus aucune publicité n’omet d’utiliser ce mot une fois au moins par jour, sinon plusieurs fois ! Bien entendu, l’initiative nous est venue du gouvernement, qui l’a mise à la base de tous les bourrages de crâne qu’on nous serine à longueur de journée, avec ce but de nous responsabiliser, de nous faire sentir que nous serons tous coupables si autrui tombe malade, par notre faute. Tout particulièrement les publicités médicales, qui tendent, toutes, à nous rendre responsables de ce qui ne va pas dans le domaine de la santé. Qui a conçu cette idée baroque ?

Je ne donne pas d’exemple, il vous suffit d’allumer votre poste de radio ou de télévision, et vous en entendrez des dizaines chaque jour.

Il y a aussi, dans le même domaine de la santé, les pubs qui semblent vouloir être le plus gnangnan possible. Ainsi, depuis DES MOIS, celle-ci, mettant en avant la famille, et qui débute ainsi : « C’est le grand jour, Sarah va retrouver sa grand-mère » (à la télé, cest  le jeune Sélim qui retrouve son aïeule), et on nous prévient que la Sarah en question ne doit surtout pas embrasser son aïeule, concluant ridiculement : « Quand on aime ses proches, on ne s’approche pas ». Édifiant, non ? Et si on ne les aime pas, ses proches ?

De quoi hurler de rage.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Gerald BLONDEL 04/10/2020 18:14

Enfin, quelque chose de positif chez cet homme!

Yves-André Samère 06/10/2020 14:13

C’est moins un homme qu’un phénomène de cirque.

Gerald BLONDEL 06/10/2020 11:43

Si l'on considère que D. Trump est un homme, c'est de lui qu'il s'agit.

Yves-André Samère 04/10/2020 20:44

Si seulement on pouvait savoir de QUEL homme il s’agit !

romeluchon 04/10/2020 17:45

Bien sûr, et heureusement. Revu avec plaisir "le chagrin et la pitié", les comportements sont identiques.

Yves-André Samère 04/10/2020 20:45

Avec quelques décennies de retard...

romeluchon 04/10/2020 05:10

"Les Français sont des veaux". Non mon général, des pleutres.

Yves-André Samère 04/10/2020 09:04

Pas tous, pas tous...

DOMINIQUE 03/10/2020 16:09

Au-delà, en effet, de ces niaiseries publicitaires, un événement peut rendre ces messages un peu dépassés. Cet événement, c'est ce brave Trump qui a chopé le virus, et se trouve actuellement hospitalisé. Quelle preuve on ne peut plus claire que ce virus n'épargne personne, surtout si on ne respecte pas les règles d'hygiène élémentaires. Plutôt que ces spots imbéciles, juste la rediffusion de ses affirmations sur cette maladie.

Yves-André Samère 03/10/2020 18:00

C’était la seule bonne nouvelle de la journée, cette mésaventure tombant sur ce crétin. Si seulement elle parvenait à le rendre muet !