Fuyez la sophrologie !

Publié le par Yves-André Samère

Je viens de visionner un documentaire d’Arte intitulé Dormir à tout prix, qui détaille les inconvénients du manque de sommeil, et les remèdes à y apporter. Or, pour la première fois, j’ai cessé de regarder ce petit film au bout d’une heure et quelques, quand on s’est mis à suggérer au téléspectateur qu’il ferait bien de se mettre à la sophrologie.

Allons droit au but, la sophrologie est une fausse science, tout comme l’homéopathie, et elle est d’ailleurs rejetée par les facultés de médecine, qui ne la prennent pas au sérieux.

Naguère, je me suis frotté à cette discipline dont à ce moment j’ignorais tout. Je cherchais en effet à combattre une affection qui s’en prenait à mes jambes et me rendait pénible la station debout. Je vous dis tout de suite qu’on n’a jamais trouvé de remède à cet inconvénient, qui m’interdit pas mal de choses usuelles. Mais peu importe mon cas personnel, l’important, c’est que, cherchant une voie, j’ai consulté entre autres trois médecins parmi des dizaines : un spécialiste de je ne sais plus quoi de l’Hôpital Necker, à Paris ; un acupuncteur à Rodez ; et un sophrologue dans la banlieue nord de Lille.

Le premier qui m’a reçu m’a fait fuir en une minute : il rentrait de vacances, portait une blouse sale et avait un regard torve d’avorteur. Lorsqu’il a sorti une seringue et m’a révélé qu’il me ferait une quarantaine de piqûres successives dans le genou, j’ai dit « Non merci », ai pris mes jambes à mon cou, et suis immédiatement sorti de son cabinet. Le second, l’acupuncteur, m’a enfoncé une série d’aiguilles dans le genou, et a prétendu que je pourrais revenir une semaine plus tard pour une autre séance. Je ne suis jamais revenu. Et le troisième s’est lancé dans un baratin pseudo-psychologique, d’où il ressortait que je devais me remémorer une époque heureuse de mon passé et me concentrer là-dessus. Aux questions qu’il me posait sur ma vie passée, j’ai répondu innocemment que, oui, j’avais vécu à Casablanca, et, convaincu que j’y avais trouvé le bonheur parfait, il s’est lancé dans un discours sur le paradis que seraient les pays chauds, avec l’océan, la plage, etc. À ce tableau idyllique ne manquaient que les cocotiers. Je ne suis pas allé au prochain rendez-vous que ce niais m’avait fixé.

Tous ces imposteurs répondaient assez bien à la définition d’Onfray : ceux qui traitent leurs téléphones comme leurs enfants, et leurs enfants comme des téléphones. Crétins largement majoritaires, de nos jours.

En somme, si on vous conseille la sophrologie, fuyez !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Mickaël 05/10/2020 09:51

Dommage que je n'arrive pas à poster d'image en commentaire, car vous découvririez que la présente page de votre blog est couverte de publicité pour...devenir sophrologue ! La magie de la publicité ciblée :-) Bonne journée !

Yves-André Samère 05/10/2020 12:13

Alors, voici le remède que j’applique avec succès depuis DES ANNÉES, et que vous allez appliquer vous aussi, comme tous ceux qui me lisent. Si vous avez Firefox, cliquez sur "Outils" dans la barre de menus. Lorsque le menu s’ouvre, cliquez sur la ligne "Modules complémentaires". Une nouvelle page s’ouvre, appelée "Gestionnaire de modules". Dans la colonne de gauche, cliquez sur "Extensions". En haut de la page se trouve une zone de recherches appelée "Découvrez davantage de modules". Dans cette zone, tapez "uBlock Origin".

Une nouvelle page s’ouvre, "Résultats de la recherche". C’est quasiment terminé, car uBlock Origin se trouve dans la liste en haut de cette page, commenté par "Un bloqueur de nuisances efficace, qui ménagera votre processeur et votre mémoire vive". Cliquez dessus pour l’installer. Il va s’installer dans Firefox, et vous verrez sa petite icône apparaître en haut et à droite de votre écran. C’est tout. Dès lors, plus aucune publicité ne polluera votre navigateur.

DOMINIQUE 05/10/2020 07:47

A la limite, j'aimerais croire en toutes ces médecines miracle, aux médicaments magiques. Cela donne de l'espoir, et en fait ça ne profite qu'à celui qui le propose.
Je préfère ne pas mentionner ceux qui ont le remède infaillible pour soigner le virus qui nous empoisonne actuellement. On dirait que l'humain a un besoin impératif de cela, au lieu de se concentrer sur la réalité.

Yves-André Samère 05/10/2020 08:19

Malheureusement, beaucoup de malades se laissent prendre, pour déchanter ensuite.