Enivrez-vous en lisant !

Publié le par Yves-André Samère

Histoire très courte, en trois images, racontée cette semaine dans « Le Canard enchaîné », en haut de la page 5. Je résume : dans la première image, un personnage dit à un autre : « Je peux pas acheter des livres, tu peux acheter du pinard ! ».

Je confirme, puisque, ce lundi, revenant de la Bastille en longeant la Rue des Francs-Bourgeois, je suis passé devant une boutique, porte grand ouverte, et qui vendait du vin. Et, dans la même rue, tous les autres commerces étaient fermés, y compris les rares librairies.

Il est vrai qu’on peut connaître l’ivresse de la littérature...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :