On ferme !

Publié le par Yves-André Samère

Ayant peu fréquenté les cinémas ces derniers mois, j’espérais faire mon beurre du dernier (et premier) film de Nicolas Maury, Garçon chiffon, dont on a dit beaucoup de bien dans les journaux. Malheureusement, notre cher gouvernement a encore fait dans le saugrenu, et a visé à côté de la cible : il a permis l’ouverture de la chasse, et a fermé toutes les salles de spectacle ! Françaises, Français, faites plutôt l’emplète d’un fusil de calibre 12, et oubliez les écrans.

Donc, pas de cinéma, pas non plus de théâtre ni de music hall, pendant tout le mois qui vient, même si chacun en haut de l’État fait semblant de croire que ce nouvel épisode comique ne va pas durer plus de quatre semaines. Rions, et faisons appel à nos souvenirs. Ça nous remontera le moral, Macron et ses sbires y sont experts.

Un indice : l’église Saint-Eustache aussi est fermée, bien que, sur son site Internet, on affirme qu’elle est ouverte. Un seul organiste est toujours annoncé comme présent jusqu’à la fin de novembre, Baptiste-Florian Marle-Ouvrard, mais son nom a été rayé sur la page. Quant à l’autre organiste titulaire, mon préféré, Thomas Ospital, il n’en reste aucune trace.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Alain Mayer 15/11/2020 12:52

Bonjour Monsieur Yves-André...
Tout simplement excellent ! Je viens de découvrir votre site tout à fait par hasard, et j'adore vos billets.
Comme vous je suis un peu curieux de tout et je cherchais pourquoi on disait "Merci bien", tout comme nos amis les Allemands s'expriment par de joyeux "Dancke schön". Vous c'est ce merci beaucoup qui vous chagrinait... Et du coup je ne sais toujours pas.
Je reviendrai vous lire plus régulièrement. Mille mercis !

Yves-André Samère 15/11/2020 18:49

Merci. Je conclus que le hasard fait (parfois) bien les choses. De mon point de vue, "Merci bien" et "Merci beaucoup" se valent bien dans l’inanité. Revenez !