« Enchanté » ? Mais pourquoi ?

Publié le par Yves-André Samère

Jamais je ne comprendrai, et encore moins approuverai, cette manie des Français qui, lorsqu’un ami leur présente un inconnu, disent automatiquement qu’ils sont « enchantés ». Si c’est là une formule de courtoisie, elle est incompréhensible : où est l’enchantement de rencontrer pour la première fois, et très souvent la dernière, une personne qui nous indiffère ?

À moins, évidemment, que ce soit là une réaction de robot. Mais un robot est-il tenu de singer la politesse à laquelle il n’est pas tenu ? De toutes les personnes que nous rencontrerons au cours de notre vie, et qui peuvent se compter par centaines, combien nous laisseront-elles au minimum une impression ne serait-ce que favorable ? La plupart du temps, sitôt rencontrées, sitôt oubliées.

Les anglophones me paraissent moins caricaturaux. En anglais, on se contente de dire “Nice to meet you”, ce qui signifie à peu près « Content de vous rencontrer ». C’est bien sufffisant, non ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :