Secrets d’Histoire en abondance

Publié le par Yves-André Samère

La chaîne France 3 passe des éditions de son Secrets d’Histoire une fois par semaine, et on peut se demander où elle trouve le financement pour ce programme très coûteux – même si elle s’est associée avec Europe 1. C’est très simple : elle réutilise discrètement des téléfims déjà anciens et que les téléspectateurs ont oubliés !

Ainsi, hier soir, la chaîne a rediffusé son spectacle sur Agnès Sorel, personnage assez peu connu du public, et qui a été la maîtresse du roi Charles VII, celui qui a utilisé Jeanne d’Arc et l’a ensuite laissée tomber. Or cette émission, on a oublié de préciser qu’elle avait déjà été programmée en... 2015 ! Autrement dit, on ressortait les fonds de tiroir. Notons en passant que l’un des historiens intervenant était Gonzague Saint-Bris, or il est mort en 2017 d’un accident de la route.

Cette émission était passable, et n’avait rien de déshonorant, mais il serait exagéré de prétendre que les téléspectateurs l’attendaient avec impatience, et je doute qu’elle ait été très suivie par le public. Il est vrai que France 3 est une chaîne qui n’est plus que la cinquième roue du carrosse, et qu’on l’alimente avec des téléfilms assez médiocres, si l’on excepte ceux achetés à l’étranger, au Canada et en Angleterre, dont le meilleur est Endeavour (en français, Les enquêtes de Morse, très réussi). Mais ces programmes ne sont pas nombreux, et elle doit se rabattre sur des films policiers assez peu brillants.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Jeté un œil en effet sur l'émission, surprise de voir G. de Saint-Bris en effet. J'ai éliminé une sorte de résurrection, et changé de chaîne.
Oui, j'aime Morse, une production anglaise que j'aime beaucoup.
Répondre
Y
En effet, la série sur Morse a beaucoup de succès, pour de multiples raisons. Souhaitons qu’elle dure encore longtemps. Pour ma part, je ne la visionne qu’en anglais.