Boomerang

Publié le par Yves-André Samère

Dans mon billet d’hier, Complications hospitalières, j’ai relaté la mauvaise qualité des informations que les pontes des hôpitaux donnaient à leurs employés, lesquels transmettent parfois aux patients des inepties, du genre « tel prélèvement est désormais payant par décision de la Sécurité sociale ».

Il s’avère qu’ayant refusé catégoriquement de payer cent vingt euros pour le simple prélèvement d’un peu de mon sang, je ne m’attendais pas à ce que le laboratoire privé auquel je n’avais pas versé le moindre centime samedi... fasse néanmoins analyser mon sang. Or il m’a fait parvenir ce matin l’intégralité des résultats, y compris celui concernant le prélèvement pour lequel je n’ai rien payé !

Ma conclusion : on a, en argüant d’une modification de la loi, tenté de me soutirer une somme que je ne devais à personne. Conclusion : refusez de payer !

Procédés de truands. Et bravo à la jeune infirmière noire qui n’a pas exécuté la consigne idiote !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :