Meghan et Harry : que penser ?

Publié le par Yves-André Samère

Je ne suis pas vraiment un passionné de la famille royale britannique. Néanmoins, j’ai regardé la fameuse interview qu’Oprah Winfrey a tirée de ses échanges avec le couple Harry et Meghan, le premier étant le petit-fils de la reine Elisabeth, et la seconde, son épouse, ayant la nationalité états-unienne et un passé d’actrice. Mais j’ai cru comprendre que l’objet sur lequel a reposé la célèbre rupture des tourtereaux avec leur famille est celui-ci : Meghan, la maman, est métisse, donc son fils Archie ne peut pas être doté du titre de prince et ne peut pas être protégé contre les éventuels attentats ! Bien entendu, sachant ce que chacun sait de la reine, nul ne pense que c’est elle qui a donné cet ordre ridicule.

Qu’y a-t-il de vrai dans ce fatras ? Je l’ignore, et vous aussi. Surtout, je ne sais pas qui a pris cette décision absurde, qui pèse son poids de racisme.

Au-delà de cet imbroglio, aucune possibilité de trancher : pourquoi Meghan est-elle à ce point antipathique pour les Anglais ? Et pourquoi l’est-elle, alors que le peuple britannique idolâtrait Lady Di, qui était, elle, une vraie mégère. Cette énigme, plus obscure que celle imposées à Œdipe par le Sphinx, ne sera probablement jamais éclaircie. Mais cela nous change des bisbilles qui déchirent en ce moment les Français et leurs gouvernement.

Ouf !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Pfouh, allez savoir ! Je lis depuis pas mal de temps les journaux anglais, et ils disent tout et son contraire. Ce qu'il ressort plus ou moins c'est la stupidité du prince Harry, son épouse avec sa mentalité hollywoodienne qui n'a rien compris à l'aristocratie anglaise, rien que ça suffit à faire un mélange toxique. Leur interview est pathétique d'après ce que j'ai vu voir, avec évidemment une sorte de victimisation détestable. Pauvres petites personnes riches !
Quant à cette histoire de racisme... allez savoir. Certainement qu'un des membres de la famille a évoqué cette possibilité de métissage marqué, mais là inutile de dire que l'on ne saura jamais la vérité, et puis on s'en moque un peu.
Répondre
Y
D’autant plus que ce "prince" qui ne l’est plus a un passé scandaleux. Un tabloid avait publié de lui plusieurs photos compromettantes, dont une où il portait un uniforme nazi, ce qui avait scandalisé tout le pays. Il ne peut pas espérer devenir populaire auprès des Britanniques. Personne ne le soutient, au Royaume-Uni.
D
Le "carcan" qu'évoque Harry à propos de la famille royale, du protocole et des traditions (never explain, never complain, entre autres) a au moins un mérite : même si le roi ou les princes sont crétins, ce carcan fait office aussi de paravent ! Quand ils s'en débarrassent, n'est-ce pas Harry, on voit ce que ça donne...
Y
Tout à fait vrai : les tabloids anglais sont de véritables poubelles, mais le Pouvoir politique n’y peut rien, un peu comme aux États-Unis, avec cette lubie de la liberté d’expression sacro-sainte. Mais c’est une tradition, et les Anglais y sont plus attachés qu’à la justice. Et puis, cette obsession de l'aristocratie, qui se croit au-dessus de tout...Bien sûr, que ces "pauvres victimes" ne comprennent rien à ce qui leur tombe dessus. Mais on ne va pas pleurer sur leurs malheurs.