Napoléon à la télévision

Publié le par Yves-André Samère

Ce soir, France 3 diffusera, dans son émission vedette Secrets dHistoire, son téléfilm à la gloire d’un personnage que je déteste autant que Louis XIV : ce boucher que fut Napoléon Bonaparte. Il faut dire qu’à aucun moment les auteurs du texte de ce machin ne se sont permis la moindre remise en doute des actions de ce tyran, qui, au contraire de ses pseudo-dernières volontés, a détesté les Français, ne voyant, chez ceux qu’il a envoyés à la mort par millions, que de la chair à canon. Au point d’envoyer MILLE soldats s’emparer de la personne du duc d’Enghien, qui résidait alors en Allemagne, et de le faire condamner à mort dans un procès où le malheureux n’avait aucun avocat. Il a fait fusiller immédiatement cet innocent dans les fossés du château de Vincennes. Bien sûr, France 3 n’en a pas soufflé mot.

Faire tuer des jeunes gens afin de se procurer la prétendue gloire qui devait en résulter, voilà le seul titre de gloire qui sortit de cette fausse épopée. Laissons de côté son œuvre législative, car le Code civil qu’on lui attribue bêtement, il n’en est pas l’auteur (c’était Cambacérès qui l’avait rédigé lorsque Bonaparte est arrivé via le coup d’État du 18 Brumaire). Bien entendu, jamais Bonape n’a dit la vérité sur ce sujet.

Le téléfilm que nous a infligé France 3 et que, conformément à mon habitude, j’ai visionné par avance, était joué par des acteurs, dont le principal, qui figurait le tyran, n’avait aucune ressemblance avec le personnage : on se serait cru dans un épisode de Au théâtre ce soir.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
"si une femme quitte le domicile familial, il faut la sommer". Napoléon "l'assommer ? N'est-ce pas un peu trop ?". Silence consterné. C'est une anecdote, vraie ou fausse, qui traînait lors de la discussion sur le Code Civil.
Entièrement d'accord avec vous, concernant ces délicieux personnages que sont Napoléon et Louis XIV. A remarquer qu'ils ont réussi à installer une réputation glorieuse qui perdure à travers les siècles, malgré leurs erreurs et crimes.
Répondre
Y
La démocratie n’est plus à la mode, les dictatures pullulent, et l’humanité se désagrège. Triste bilan.
D
Oh, ces faits ont toujours existé, rien de plus aisé d'installer la répression et la terreur, que d'essayer la démocratie...
Y
Ils ont été les annonciateurs des dictateurs massacreurs d’aujourd’hui et d’hier, Mao, Hitler, Hassan II, Sékou Touré, Franco, Bolsonaro, Mussolini, et j’en passe des dizaines. Comment supporte-t-on de tels faits, devenus courants ?