Yves Rénier

Publié le par Yves-André Samère

Yves Rénier, qui vient de mourir à 78 ans, était un acteur de second plan, que je n’ai jamais vu dans le moindre téléfilm, à l’exception de Je voulais juste rentrer chez moi, vu il y a seulement quelques jours, qu’il avait réalisé, et qui avait au moins cette qualité de prendre la défense du malheureux Patrick Dils, jeté en prison pour la seule raison que la police, qui avait besoin d’un coupable, avait accumulé toutes les fausses accusations pour l’y maintenir durant... quinze ans. Rappelons que le pauvre garçon, écroué à seize ans et pas très combatif, s’était laissé imposer la fausse responsabilité du meurtre de deux enfants d’une dizaine d’années, et qu’il s’était fait violer très souvent en prison, par des salauds qui n’avaient rien à lui reprocher, sinon sa faiblesse.

Eh oui, c’est ça aussi, la justice française. Elle accumule les pires erreurs judiciaires, et nul n’y fait rien.

L’acteur dont je parle plus haut n’a jamais été très brillant, et son domaine était la chaîne de télé TF1, où de fausses vedettes font souvent carrière. Un peu comme à Canal Plus.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :