Quoi de neuf ? Rien !

Publié le par Yves-André Samère

Journée très médicale, pour moi. Ce matin, prise de sang aux fins d’analyse, résultat qui sera commmuniqué à l’Hôpital Cochin. Puis passage sous une tente située près du métro Étienne-Marcel, l’endroit le plus simple pour subir le test nasal qui tend à prouver que... je ne sais quoi.

Tout cela pour franchir la barrière qui me sépare d’une nouvelle hospitalisation, mardi prochain, car on doit me débarrasser d’un reste de cancer du foie, dont on m’a soulagé, mais pas totalement, il y a cinq ans. Quelle vie que la mienne !

Me restera ensuite, à une date non fixée, à extirper cette hernie inguinale qui est apparue (« Coucou ! ») il y a environ deux mois. Dire que je pourrais passer mes loisirs à lire un des livres que je télécharge quotidiennement... (J’en ai entassé 14 108)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Gilles 07/05/2021 16:58

Pas de tests PCR les week-ends, pourtant nous sommes en guerre...

Yves-André Samère 07/05/2021 17:21

C’est vrai, Macron est en guerre contre tout le monde. Sauf contre lui-même.

FiFi 07/05/2021 02:49

Courage Yves-André !

Yves-André Samère 07/05/2021 08:38

Merci. J’ai eu la chance de réussir à résoudre cette difficulté de trouver un endroit où réaliser le fameux test PCR. Partout, on refoulait les candidats au trifouillage dans le nez, or, coup de chance, j’ai trouvé un lieu peu connu, dans mon propre quartier : une infirmière installée sous une tente, et qui teste tous les candidats au supplice, en un rien de temps. Je n’ai pas attendu plus de dix minutes, et ça s’est très bien passé, contrairement à la solution préconisée dans toutes les publicités radio- et télévisées.
Détail ridicule : cet endroit, comme TOUS les autres, reste fermé durant les week-ends ! Impossible de dénicher quelqu’un qui fasse le travail les samedis et dimanches... La France est et reste un pays sous-développé.

DOMINIQUE 06/05/2021 21:30

Alors, bon courage pour mardi, surtout que vous soyez au calme pour dévorer vos 14 000 livres, à défaut de vous régaler des repas hospitaliers. De tout cœur avec vous.

Yves-André Samère 07/05/2021 08:41

Merci à vous. Je n’ai aucune crainte, après tous ces séjours à l’hôpital, qui vous rendent nostalgique des pays où tout fonctionne. En France, non seulement on mange très mal dans les hôpitaux, mais il est impossible d’avoir le calme la nuit.

FiFi 06/05/2021 19:25

Vous êtes invincible Yves-André !