« Actuellement »...

Publié le par Yves-André Samère

Ce que je trouve plus qu’horripilant, c’est cet anti-poème seriné par les radios, depuis un an, et qu’on nous balance dans les oreilles dix fois par jour – au moins. Un texte très plat, donc ne cassant pas des briques, lu d’une voix pas très convaincante par une voix masculine sans aspérités, et qui, sans qu’un seul mot ait jamais été changé en douze mois, nous rappelle opportunément que, « Actuellement », il y a du virus dans l’air, et que, si on l’a attrapé, il faut prévenir d’urgence les autorités médicales.

Pour avoir écrit ce texte d’anti-anthologie, il fallait trouver un scribouillard dénué de toute invention, et dont la voix serait la plus susceptible d’endormir le populo.

Mission accomplie, on n’a jamais rien inventé de plus ridicule dans l’absence d’invention. Et le type préposé à cette récitation digne d’une classe de CM1 ne risque pas de remporter l’Oscar de la diction. Mais le plus pittoresque, c’est qu’il incarne la voix du ministère de la Santé – quoique pas mentale, car il va rendre fou une majorité de citoyens qui supportent mal la répétition.

Moi, j’aurais plutôt proposé la candidature de Guillermo Guiz ou de Tanguy Pastureau. J’ignore ce qu’ils auraient fait de cette chose, mais on se ferait moins suer.

 

 

 

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :